Il a toujours été très important d’aérer, mais aussi de chauffer une maison lors des saisons fraiches. Cependant, la plupart des chauffages sont très énergivores et ne respectent pas l’environnement c’est pourquoi la plupart des bailleurs se tournent vers une pompe à chaleur. Cette alternative ne pose aucun problème pour les demeures assez espacées, mais pour les petits espaces, son utilisation pose quelques soucis. C’est dans ce cadre que les bailleurs qui vivent dans un petit appartement se demandent s’il est possible d’utiliser une pompe à chaleur.

Comment fonctionne une pompe à chaleur?

Les pompes à chaleur air-air qui se sont spécialisées dans le chauffage d’un petit appartement se composent d’un split additionné d’une unité extérieure. Son usage est très pratique et il peut réchauffer jusqu’à trois pièces. Cet instrument de chauffage puise ses ressources dans l’air extérieur et il est comprimé à haute pression à l’aide d’un compresseur. Ensuite, l’air chauffé sera diffusé partout dans la maison à l’aide des unités intérieures. Cet air chaud sera réparti dans toute la maison de manière homogène et au niveau de toutes les pièces. À l’inverse des radiateurs ou des chauffages électriques, les pompes à chaleur prennent du temps pour réchauffer la maison, mais elle consomme moins d’énergie.

Quelles sont les conditions relatives à l’installation d’une pompe?

L’installation d’une pompe à chaleur dans un petit espace en soi n’est pas prohibée par la loi, mais elle doit suivre quelques normes. En général, l’installation de ce matériel intègre une unité intérieure et extérieure. La partie externe du chauffage émet souvent un effet sonore indésirable qui peut perturber les voisins. Dans ce cas, sa pose doit se faire loin des demeures du voisinage. Bien évidemment, il faut aussi l’éloigner de la fenêtre pour son propre confort. De ce fait, il est conseillé de poser le module externe de la pompe à chauffage dans le garage ou près de la fenêtre de la salle de bain. Pour ce qui est du visuel, la pompe de chauffage est loin d’être le matériel le plus esthétique. Ainsi, si la propriété dispose d’un jardin, mieux vaut que la partie externe soit installée à l’écart de cet endroit. Il faut aussi éviter les zones de passage de façon à minimiser les risques de détérioration de l’appareil. Pour ce qui est des bailleurs en copropriété, la loi les oblige à consulter l’autorisation des syndics pour la pose de ce matériel. Pour en savoir davantage, il est possible de consulter des sites tels que https://www.heatandsteel.be .

Qu’en est-il des paramètres météorologiques?

Les paramètres météorologiques sont aussi à prendre en compte lors de mise en place de ces pompes à chaleur. La partie interne ne pose aucun problème, mais c’est le module externe qui est souvent problématique. Premièrement, il est déconseillé de placer ces pompes au niveau de la toiture, car en cas de neige ou de gel, la glace risque de couvrir le matériel au point de l’abimer. Ensuite, il faut prendre en compte les vents dominants. Ainsi, les pompes à chaleur qu’il s’agisse de la partie interne ou externe ne doivent pas être placées au niveau des espaces venteux. Ce phénomène risque d’abimer le ventilateur de l’appareil en le faisant tourner en sens inverse. Ainsi, l’emplacement de la pompe est un gage de son fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *