Les sols ont tendance à s’user quelques années après la pose d’un revêtement. La plupart de temps, on voit l’apparition des trous ou des fissures. La sécurité des personnes peut être impacter par ces dégradations. Il faut noter que l’usure peut être causée par le passage de matériaux lourds ou l’infiltration d’eau. Il est donc important de déterminer cette cause pour trouver la meilleure solution.

Réparer un carreau ou un sol stratifié

Un carreau du carrelage peut s’abîmer suite au passage d’un objet lourd. Dans ce cas il est nécessaire d’envisager un remplacement du ou des carreaux endommagés. Pour effectuer cette réparation, l’ancien joint doit être retiré et remplacer par du neuf. Il faut faire très attention à la manière de briser le carreau cassé. En outre, s’il s’agit de sol stratifié, celui-ci se répare facilement si les dommages sont légers. Dans les magasins, vous trouverez un kit de réparation. Cependant, dans le cas où une planche est abîmée, un remplacement peut être nécessaire. Pour ce faire, il faut retirer la planche du sol, ce qui n’est pas chose facile. Il vous faudra quelques outils : cutter, crayon, ruban adhésif, ciseau à bois, tire-lame, marteau, cale de frappe et scie plongeante avec rail.

Les étapes à respecter pour une réparation parfaite

Afin de mener à bien les travaux de réparation de sol abîmé sans tout casser, il convient de respecter quelques étapes que vous trouverez également sur Cis-maintenance. Pour commencer, veillez à bien sécuriser le périmètre autour du sol endommagé. Cette étape est essentielle pour éviter les risques d’accident. Pour ce faire, vous mettrez en place des panneaux ou un marquage peinture ainsi que des plots de signalétique. Cela limitera également les passages qui pourraient causer encore plus de dommages.

Après avoir sécurisé le chantier, délimiter la surface à réparer est la prochaine étape de la réparation. Dans le cas d’une fissure ou d’un trou, la première chose à faire est de poncer les bords pour que les produits profitent d’une bonne adhérence. Cela va également permettre de disposer d’une surface de travail facilement modelable. Ensuite, procédez par le nettoyage. Il ne s’agit pas ici d’utiliser un simple produit antiseptique. Cette étape doit permettre la mise en forme du sol endommage pour que la réparation puisse tenir le plus longtemps possible. Pour cela, le nettoyage doit se faire avec un solvant. Puis, dégraissez le sol et retirez les traces de peintures. Sachez qu’il n’est pas conseillé d’appliquer directement sur un sol non préparé de la résine de réparation. Une fois le nettoyage fait, il faut attendre 24h pour que le sol puisse sécher. Une attente d’une durée de 24h est judicieuse pour que les futures réparations puissent tenir dans le temps.

Bon à savoir

Pour réparer un sol abîmé, il existe deux solutions. La première est le ragréage. Celui-ci est destiné pour des grandes surfaces comme des grands trous ou des fissures importantes. La seconde solution est l’enduit. Ce dernier s’intéresse à des surfaces abîmées moins importantes. Il convient, par ailleurs, de souligner que la réparation doit se réaliser avec les mêmes matériaux que le sol de base. Il n’est pas donc recommander de mélanger différentes matériaux. Et enfin, afin d’optimiser la remise en état du sol, il est faut patienter ai moins 24h avant d’y circuler à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *