Aujourd’hui, ce n’est plus compliqué d’avoir de l’eau chaude et de l’air chaud dans la maison. Les solutions ne cessent de se bousculer. Un appareil en particulier se démarque de plus en plus du lot : la pompe à chaleur.

La pompe à chaleur en quelques mots

La pompe à chaleur est réputée pour sa performance, mais surtout parce qu’elle est également à la fois économique et écologique. Mais avant d’envisager acheter pompe à chaleur, vous devez déjà comprendre ce que c’est et comment elle fonctionne.

La pompe à chaleur est un dispositif de chauffage, à l’image plus ou moins du chauffage électrique classique que nous connaissons déjà. La différence en revanche, c’est qu’une pompe à chaleur a recours à des ressources naturelles en guise de combustibles. En d’autres termes, la chaleur qu’elle émet est puisée dans les éléments naturels comme l’eau, l’air et la terre. Elle reprend ensuite cette chaleur qu’elle partage dans la maison, à travers le radiateur ou les planchers chauffants, suivant le système.

Les différents modèles de pompe à chaleur

Il existe pour l’essentiel trois types de pompe à chaleur.

La pompe à chaleur air-air

Dans ce système, l’air chaud est puisé de l’extérieur pour être ensuite réinjecté dans la maison sous la forme d’air chaud. C’est le principe en hiver. Lorsqu’arrive l’été, le dispositif est inversé. L’unité extérieure capte l’air froid, le transmet à l’unité intérieure qui partage à l’intérieur de la maison. Cette fois-ci, la pompe à chaleur fait office de système d’air conditionné. On parle dans ce cas de modèle réversible.

La pompe à chaleur sol-eau

Celle-ci se sert la chaleur présente dans le sol, qu’elle va transformer en air chaud. Lorsque vous installerez votre système, vous pouvez choisir entre un réseau de captation horizontal ou vertical.

La pompe à chaleur eau-eau

Ce système est beaucoup moins utilisé, car il est beaucoup plus coûteux. Une pompe à chaleur eau-eau puise dans l’eau souterraine. L’installation se veut un peu plus compliquée. Il faut mettre en place deux fosses profondes pour ce faire.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur comprend trois grands composants que sont : l’évaporateur, le générateur à compresseur et le condensateur. La chaleur est d’abord puisée à l’extérieur et sera ensuite transformée, pour ensuite être émise à l’intérieur. Par extérieur, on entend : le sol, l’eau ou l’air suivant le système.

La chaleur captée va passer par le fluide frigorifique. L’état liquide va se transformer en état d’ébullition, pour produire la chaleur qui sera aspirée, compressée et chauffée.

L’avantage principal de la pompe à chaleur est sa faible consommation en énergie. Le coefficient de performance ou COP de la pompe à chaleur remonte jusqu’à 5. Il s’agit du rapport entre l’énergie dépensée et la chaleur émise. Selon les avis utilisateurs récoltés, en ayant recours à une pompe à chaleur, la consommation est réduite jusqu’à un cinquième de l’énergie utilisée dans un système électrique. C’est un véritable investissement, car l’installation sera amortie au bout de seulement trois ans en moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *